blog
Pollution lumineuse & insectes pollinisateurs

Pollution lumineuse & insectes pollinisateurs

Quels effets ? 29 août 2017
Un article récemment publié par la revue Nature, et relayé par de nombreux médias au cours du mois d’août, a mis en cause une nouvelle fois les effets de la pollution lumineuse.

De nouveaux impacts observés

Le terme pollution lumineuse désigne la lumière artificielle nocturne, son intensité provoquant l’éblouissement de certains animaux ainsi que la perturbation des cycles Jour / Nuit pour l’ensemble de la faune et de la flore (y compris l’Homme).

Ce n’est pas la première fois que cette pollution est mise en cause pour son impact sur la biodiversité. Des études ont déjà prouvées que les cycles biologiques d’un grand nombre d’espèces, des oiseaux migrateurs au plancton, sont perturbés par la pollution lumineuse. Pourtant, pour la première fois, son impact sur la pollinisation a été mis en évidence.

80% de la biodiversité sauvage et 70% de la biodiversité cultivée dépend de la pollinisation animale effectuée à 80% par les insectes pollinisateurs (abeilles domestiques, abeilles sauvages et solitaires, bourdons, guêpes, papillons ou encore certains coléoptères).

Des chercheurs de l’université de Bern et du Museum National d’Histoire Naturel de Paris ont observées les interactions entre les plantes et les pollinisateurs sur deux zones exposées ou non à une lumière artificielle la nuit. Les chercheurs ont alors constaté une diminution de plus de 60% des visites de pollinisateurs nocturnes sur la parcelle éclairée durant la nuit. Ce phénomène conduit à une diminution de 13% de la production de fruit pour la plante étudiée plus spécifiquement, le Cirse maraicher, pourtant visitée par des pollinisateurs diurnes.

Au-delà de ces observations, l’étude met l’accent sur le fait que les pollinisateurs nocturnes et diurnes ont une action complémentaire. Si la pollinisation nocturne diminue et que la reproduction des espèces végétales est alors moins efficace, une raréfaction de la ressource alimentaire peut subvenir et toucher également les insectes diurnes.

Un début de réglementation

Depuis l’arrêté du 25 janvier 2013 (relatif à l’éclairage nocturne des bâtiments non résidentiels afin de limiter les nuisances lumineuses et les consommations d’énergie), l’éclairage des vitrines est interdit après 1h du matin. De plus, de nombreuses agglomérations s’investissent pour diminuer la pollution lumineuse. Ces exigences rejoignent les objectifs des villes en termes de réduction des dépenses publiques et de limitation des émissions de gaz à effet de serre via les consommations électriques.

Mais pour certains acteurs, comme l’ANPCEN (Association Nationale pour la Protection du Ciel et de l’Environnement Nocturne), l’association France Nature Environnement ou la Fédération Rhône-Alpes de Protection de la Nature, de très gros progrès restent à faire. Les décrets d’applications permettant la mise en action de la réglementation n’ont toujours pas été publiés.

Quelles actions mener contre la pollution lumineuse ?

Une réflexion autour de dispositifs permettant l’utilisation que de la lumière utile semble primordiale, comme avec l’installation de dispositifs automatisés afin de s’assurer de l’extinction des lumières extérieures et publicitaires lorsqu’elles ne sont plus nécessaires.

De plus, le remplacement des aménagements lumineux par des plus récents, souvent moins couteux en énergie, ou l’utilisation des aménagements spéciaux pour limiter les impacts spécifiques sur les oiseaux migrateurs, ou les insectes sont des solutions concrètes.

En 2008, le Muséum National d’Histoire Naturel émettait déjà des préconisations sur l’orientation des lampes, permettant de diminuer leurs impacts sur la biodiversité tout en maintenant leur efficacité.

Claire Meyrignac - Consultante Biodiversité

Sources : Novethic, La pollution lumineuse diminuerait la pollinisation de 60% - MNHN, Impact de la pollution lumineuse sur la biodiversité. Synthèse bibliographique - ANPCEN, Bilan n°3 de l'ANPCEN : quelles évolutions sur le terrain de l'application de la réglementation ? - CNRS, Communiqué de presse. Menace sur la pollinisation : le côté obscur de la lumière artificielle - Nature, Artificial light at night as a new threat to pollination - Ministère de la Transition Ecologique et Solidaire, Pollution lumineuse. 

plus d'articles
Le Plan de Déplacements Urbains (PDU)
On en parle
Le Plan de Déplacements Urbains (PDU)
Entreprises : Qu'est-ce qui change avec la Loi de Transition Énergétique ?
On en parle
Entreprises : Qu'est-ce qui change avec la Loi de Transition Énergétique ?
État des lieux de la mobilité urbaine en France
On en parle
État des lieux de la mobilité urbaine en France